Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Histoires de ML

Les Histoires de ML

Mon blog rassemble mes avis sur différentes lectures, principalement SFFF, mais pas que !

De la Corne du kirin aux ailes du Fenghuang, Collectif (Anthologie)

De la Corne du kirin aux ailes du Fenghuang, Collectif (Anthologie)

Editions : Voy’[el]

Nombre de pages : 365

Genre : Anthologie (nouvelles)

Synopsis : L'Asie regorge de créatures mystérieuses, tantôt espiègles, tantôt protectrices, souvent dangereuses. Serez-vous prêt à vous confronter aux tengu japonais ? A suivre une gumiho dans les rues de Séoul ? Vous laisserez-vous porter par les paroles de la kinnari indienne ?

Mon avis :

Tout d’abord merci au forum Mort-sûre et aux éditions Voy’[el] pour ce magnifique partenariat grâce auquel j’ai passé de savoureux moments. J’avoue avoir un peu hésité avant de me proposer comme chroniqueuse pour ce livre. En tant qu’admiratrice de la culture japonaise et adepte des mythologies en tout genre, le thème m’interpellait et me faisait grandement de l’œil. Mais d’habitude, je ne lis pas de courtes histoires, leurs préférant les romans car j’aime m’attacher aux personnages. La curiosité a cependant dépassé mes craintes et je ne le regrette aucunement.
Lorsque j’ai ouvert le livre (dont la couverture est absolument fabuleuse), j’ai été ravie d’y trouver une préface sous forme de dialogue instruisant le lecteur sur ses découvertes à venir, leur organisation et leur chronologie. J’ai trouvé cette narration bien plus intéressante qu’avec une préface plus classique (que je lis rarement d’habitude, pour tout avouer). Je ne me suis donc pas sentie perdue le moins du monde au cours de mes lectures, ce qui est un bonus non négligeable en soi.
J’avais également peur de ne pas tout comprendre s’il y avait des termes étrangers (et il y en avait !) car, hormis le japonais, je ne suis pas du tout versée dans le mandarin, coréen, vietnamien, etc… Mais j’ai été là aussi très vite rassurée en notant la présence d’un lexique complet à la fin de l’ouvrage, accompagné d’une courte biographie de chaque auteur, anthologiste et illustratrice. Les dessins intérieurs, en plus d’être sublimes, sont d’ailleurs les bienvenus pour aider le lecteur a vraiment visualiser les créatures auxquelles il fait face.
En bref, c’est un livre travaillé dans tous ses détails. Et ça se voit. C’est d’autant plus agréable lorsqu’on le lit.
Dès le début, on nous promet des découvertes sur une pléthore de créatures mythiques originaires de la mystérieuse Asie. Et effectivement, des découvertes il y a, toutes aussi surprenantes et originales les unes que les autres. Mais pas uniquement. Chaque nouvelle m’a invitée au voyage et je me suis retrouvée littéralement propulsée dans chaque univers, regrettant parfois (souvent), que l’histoire se termine trop vite.
J’ai bien évidemment préféré certains voyages à d’autres. Non pas parce que certaines étaient moins bien écrites ou intéressantes. Au contraire, elles sont toutes de qualité. Mais simplement, il y en a pour tous les goûts et le lecteur sera, je pense, plus facilement touché par les unes que par les autres.
En ce qui me concerne, j’ai aimé la première « Hiderigami et le Tanuki », écrite sous forme de fable, à la fois drôle et mystérieuse. J’ai trouvé qu’elle plongeait bien dans le bain pour le reste du livre. J’ai également beaucoup apprécié l’histoire dans l’histoire de « la trace du grand serpent ». C’était vraiment un plaisir de le lire. J’ai adoré la poésie de « Les défenseurs de Siddapur », qui m’a presque fait pleurer. « Le cygne et l’albatros » est aussi magnifique. J’ai été particulièrement attachée à « Serinette pour un Qilin ». J’ai trouvé le mélange de mythes occidentaux et orientaux très réussi dans « Un parfum d’éternité », bien que l’histoire soit un peu trop courte à mes yeux (excellente mais on veut en savoir encore plus !). « Argent terni » et « Ils seront du voyage » me laissent également un très bon souvenir.
Pour conclure, c’est une anthologie que je recommande expressément à tous les amoureux de découvertes et de voyages, ainsi qu’à tous les passionnés de culture asiatique. Il ne m’a pas donné envie de lire d’autres anthologies ou recueils de nouvelles (oui, je le répète, j’aime les longues histoires ^^) mais je dirai à tous ceux qui sont comme moi, que s’il faut en lire une, celle-ci est juste parfaite.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article